#Tech #Personal-Growth #Experience #Coulisses

En 2017, je serai grand … et Product Manager !

En 2017, je serai grand … et Product Manager !
Salut,

Dix ans après mon dernier diplôme, je continue de me former et d’apprendre tous les jours. Qu’il s’agisse de se perfectionner, mettre à jour une compétence ou en acquérir de nouvelles : le Marketing, le Design et la Tech sont des domaines qui me passionnent au point que leur apprentissage est naturel. Je me qualifierais plus d’autodidacte que d’un résultat des bancs de l’école.

En 2016, je fermais ma première entreprise. Un commerce local de sport. Pendant longtemps, j’ai cru que le sport serait le fil conducteur de ma carrière. Cycliste professionnel, puis responsable dans un magasin de sport. A 25 ans, je décidais d’être mon propre patron … dans le sport. Un aboutissement à la mesure de mes compétences professionnelles et une suite logique à ma carrière sportive.

Avec le recul, je dirais que je venais donc de donner vie à un projet pour lequel j’étais conditionné, mais pas passionné. On me promettait de grands exploits comme ceux réalisés quelques années plus tôt sur ma bicyclette. Pourtant, en 2016, je fermais la boutique, prenant un nouveau départ, apprenant de mes erreurs et me fixant de nouveaux objectifs.

Au 1er janvier 2017, vient l’heure des résolutions avec des changements à prendre en compte. Le premier, je vais être papa pour la première fois (la plus belle chose de ma vie). Le deuxième, je vais avoir trente ans (et je sais enfin dire non!)? Le troisième, avec ma femme nous construisons notre futur chez NOUS (YES!).

©Thinkstock
« Réfléchir, construire et capitaliser. Voilà ce qui devient important pour moi. »

Pendant 10 ans, je me suis dit qu’avec des études de marketing, un passif dans le sport et un CV de “M. Tout Le Monde” dans le retail de sport, il me serait impossible de sortir des railles. C’est-à-dire, à longueur de journée, dressez des Excel, réaliser des allés-retour de maquette des prochaines promotions et rédiger nombre de comptes rendus. Mais je suis un battant.

A côté de mon activité professionnelle, ça fait aussi 10 ans que je m’amuse à lancer, «bootstrap», des projets personnels sur fond de site internet sans apprendre à coder, limité par les outils disponibles et le plus souvent par leur coût.

Chaine youtube the family
« 2017 sera l’annnée du pivot vers la tech »

Debut 2017, je découvrais “THE FAMILY” et leur mindest growth, en même temps, je me prenais de passion pour les startups et leurs histoires. En m’imprégnant de ressources sur le growth hacking, je me rendais rapidement compte que cette discipline est le croisement entre les mondes de la tech et du marketing. Ce que je trouvais parfait, venant du marketing, je me disais que je pouvais ce croisement. Je dévorais donc nombre de ressources sur la discipline, me demandant quels skills pouvaient me manquer pour briller dans ce métier. Lisant et entendant à plusieurs reprises qu’il est mieux de savoir coder je me demandais lors : Apprendre à coder, pour quoi faire?

A ce moment-là, ce que je savais plus que tout, était que mon idéal professionnel se trouvait sur internet. Je ne veux plus retourner en magasin, je veux découvrir d’autres façons de travailler, trouver de nouveau challenge, découvrir l’instantanéité du web. Je n’aurais jamais été aussi sûr de ce chois que le jour où j’ai refusé 2000€/mois pour une nouvelle aventure professionnelle dans le commerce.

site web du wagon
« Openclassrooms, le Wagon, Youtube et Medium deviennent donc mes nouvelles bibles en 2017. »

Maintenant, que je commence à savoir ce que je veux, il est donc temps de construire un plan d’action. La première étape de celui-ci est bien évidemment d’apprendre à coder. Openclassrooms, le Wagon, Youtube et Medium deviennent donc mes nouvelles bibles en 2017. HTML, CSS & JAVASCRIPT, j’apprends les bases et plus. Je refont mes side-projects grâce à mes nouvelles compétences. Je publie mon code sur GitHub. Je crée mes APIs en scrappant en NODEjs des données sur le web. Bref, je m’éclate !

Bien sûr, je n’ai pas la prétention d’être ou de devenir un ingénieur. Je sais que dans ce domaine, j’ai encore beaucoup d’autres choses à apprendre. Mais, je sais aussi ce que je suis maintenant capable de faire : un MVP (Minimum Valuable Prodcut), une API, … mais surtout passer de l’idée à la réalisation.

fiche metier de product manager sur welcometothejungle
« Product Manager, mon AHA MOMENT »

En 2017, je prends conscience que plus que le marketing, le growth hacking et le développement de site (ou application web), ce qui me passionne par-dessus tout est de gérer un projet web. En faisant un tour sur cette page métier de welcometothejungle, je comprends que mon job idéal est : Product Manager.

Alors, en 2018, il me reste encore des choses à apprendre professionnellement sur l’UX/UI, la méthode Agile et le développement web et personnellement d’accroître ma stack technique: redis, Ruby on Rails, ReactJS. Avec un passif de marketing, d’entrepreneur et la motivation d’un métier qui me passionne, je sais que je vais encore passer de longues heures à apprendre et à exécuter ces nouvelles méthodes, techniques, bref utiliser ces nouveaux Savoirs au profit de mes side-projects et de l’entreprise dans laquelle j’évolue en tant que Product Manager.

Bradley Wiggins est le cycliste éclectique et anti-conformiste qui me passione le plus … lien wikipedia
« Me battre part passion »

Je veux réaliser de grandes choses pour des sujets qui me passionnent, comme le sport, l’éducation et l’entrepreneuriat, et sans cesse repousser mes limites. C’est ce que m’a appris le sport lors de mon adolescence, c ’est ce que je sais faire de mieux : me battre part passion.

Bonne route !

- Nicolas

Nicolas Jouanno
Nicolas Jouanno Chef de projet web-marketing @izir.fr (ex-cycliste professionnel) - Quand je ne suis pas avec ma famille, je passe mon temps à faire du sport, photographier, blogger, coder, apprendre ...